Depuis le 1er janvier 2018, les logiciels d’encaissement doivent être certifiés. Pour mémoire, ils doivent répondre à 4 exigences : l’inaltérabilité, la sécurisation, la conservation et l’archivage des données.

Mais la sécurisation et l’inaltérabilité des données provenant d’une caisse doivent également être assurées en comptabilité. Pour cela, Proginov a mis en place une restriction des droits sur les modifications des interfaces.

Désormais toute correction doit être validée par le service support Proginov pour en assurer la traçabilité. Toutes les écritures provenant de la caisse sont validées et donc non modifiables.

Toute rectification de ces écritures devra être opérée via de nouvelles écritures de reclassement.